FERRY ISLA DE LOBOS

Isla de Lobos : un lieu magique aux Canaries

La île aux loups est une petite île des îles Canaries (Espagne) située dans l'océan Atlantique. Il est situé dans la partie nord-est de Fuerteventura, dans le détroit de La Bocaina. C'est un quartier de la municipalité de La Oliva, dans la province de Las Palmas.

C'est une petite île d'une superficie d'environ 6 kilomètres carrés et d'un littoral de 13,7 kilomètres, elle est située à 2 kilomètres au nord-est de Fuerteventura et à 8 kilomètres au sud de Lanzarote, séparée par le détroit de La Bocaina. La petite île est clairement visible depuis la ville la plus proche, Corralejo. Le canal qui sépare Fuerteventura de l'île de Lobos n'a pas plus de 10 mètres de profondeur et est connu sous le nom de "El Río" ou "Paso de la Orchilla".

Quelques faits intéressants sur Isla de Lobos

  • Il tire son nom des phoques moines, également connus sous le nom d'otaries, qui vivaient autrefois sur l'île et sont maintenant en danger d'extinction.
  • Toute l'île est protégée, formant le parc naturel Islote de Lobos. Il abrite plus de 130 espèces de plantes et plusieurs espèces d'oiseaux, dont des goélands argentés, des outardes (à certaines périodes de l'année) et des goélands cendrés.
  • Les fonds marins sont un espace sous-marin protégé, qui recèle une grande richesse écologique.
  • Sa hauteur maximale se situe à La Caldera, également connue sous le nom d'El Filo La Herradura, avec 127 mètres. Une étude archéologique récente menée par une équipe de l'Université de La La Laguna suggère que les Romains ont établi des colonies sur l'île au moins de façon saisonnière pour obtenir le précieux colorant violet.
  • L'île était fréquentée par des pirates qui, faute d'une population stable, profitaient de la relative sécurité de l'île pour se réfugier dans ses baies et réparer leurs navires. Cela a changé et à partir de 1860, le phare de Punta Martiño a commencé à être construit dans l'extrême nord de l'île, établissant une population résidente, bien que très petite. Les ouvriers portugais chargés de la construction du phare ont construit une petite maison en pierre dans ce qui était connu sous le nom de "Llano de los Labrantes". Ils ont également construit des routes vers le "puertito", des lavoirs, des corrals et plusieurs citernes souterraines pour recueillir l'eau de pluie. L'un d'eux est "Hoya de las Lagunitas" avec une capacité d'environ 40 000 litres. Le phare a été allumé pour la première fois le 30 juillet 1865.

Personnages d'intérêt

  • En 1402, lors de la conquête des îles Canaries par Jean de Béthencourt, son associé Gadifer de La Salle utilise les Lobos pour s'approvisionner en chassant les otaries.
  • À Lobos, la poétesse et essayiste Josefina Pla, fille de gardiens de phare, est née en 1903. Il a une statue sur l'île, près de la plage de La Concha, aujourd'hui La Calera en raison de la proximité d'un four à chaux qui a fonctionné efficacement pour fournir le matériel nécessaire à la construction de ses quelques et minuscules bâtiments.
  • L'îlot a été habité jusqu'en 1968 par un gardien de phare, Antonio Hernández Páez (Antoñito el Farero), et sa famille. Le phare a été restauré et aujourd'hui il fonctionne automatiquement. Il y a un restaurant tenu par les descendants d'Antoñito.

propriété de l'île

  • L'île de Lobos a été acquise au cours des XIXe et XXe siècles par divers propriétaires. Dans la seconde moitié du XXe siècle, profitant du développement touristique des îles Canaries, plusieurs projets urbains ont vu le jour sur l'îlot, bien qu'ils n'aient pas abouti. Enfin, la construction a été interdite avec la déclaration de l'île comme parc naturel.
  • En mai 2007, la propriété de l'île, jusqu'alors privée, a été transférée au ministère espagnol de l'Environnement, devenant propriétaire de la majeure partie de l'îlot.

Comment se rendre sur l'île ?

  • Les visiteurs de l'îlot sont des pêcheurs, des touristes, des baigneurs, des plongeurs et des surfeurs ; C'est parce qu'il y a une vague de droits de haute qualité à la base de La Caldera.
  • Pour se rendre sur l'îlot, un service de transport régulier qui se connecte à Corralejo, qui apporte de la nourriture à l'île et aux visiteurs.
  • Bien qu'il y a encore quelques années, il y avait une zone de camping, depuis 2007, le camping sur l'îlot est interdit.
  • L'île de Lobos a été déclarée parc naturel en 1982, formant le parc naturel des Dunes de Corralejo et Isla de Lobos. Plus tard, en 1994, ce parc naturel a été reclassé en deux parcs différents : le parc naturel de Corralejo et le parc naturel de l'Islote de Lobos. À son tour, il a été déclaré Zone de Protection Spéciale pour les Oiseaux (ZEPA) de la Red Natura 2000.7

Depuis janvier 2019, il est nécessaire de demander un permis à la mairie de Fuerteventura pour accéder à l'îlot de Lobos.


Obtenez votre autorisation gratuite


Réservez votre place

Retour haut de page